Archives de catégorie : évènement

Paris-Palais du musée de la porte dorée-L’ENVERS DU DÉCOR

du 31 janvier au 2 février 2020, quand les artistes revisitent et métamorphosent les espaces du Palais de la porte Dorée dans le cadre de la manifestation l’ENVERS DU DÉCOR, Ruedi Baur m’invite à réaliser une fresque de 4,20m adaptée librement du bas relief de la façade extèrieure de Janniot.

vernissage et performance le 31/01 à 19h, je continuerai le vif, venez vous faire « tirer » le portrait, sans violence, vous pourrez ainsi faire parti de ce panoramique dessiné.

extrait de la fresque de 4,19m, Entrez Libre, encre de chine
extrait de la fresque de 4,19m,Panoramique d’un drôle de monde singulier et pluriel, encre de chine

« Dire,voir, entendre.

89 ans depuis la création du bas-relief de la façade du palais de la porte Dorée conçu par Janniot. 89, 1989 un mur tombe, un exemple, depuis d’autres se sont construits.

Dire,voir, entendre, aujourd’hui.

Dans le cadre de la manifestation au palais l’Envers du décor, j’ai revisité le bas-relief.

J’ai voulu vous présenter ma vision d’une cité, son jardin extraordinaire. 

Ce panoramique montre sur toute la longueur : une balade dessinée, déambulation dans ce vivre ensemble, vous présentant ces terriens, habitants du monde, premier plan d’une société où toutes et tous avancent, vieux, jeunes, animaux, arbres légendaires : vivre ensemble !

Mais allons plus loin et voyons derrière un premier plan, des sociétés de surveillance, des libertés réprimées, un monde pollué, une justice sociale abandonnée, des valeurs perdus, des mensonges… Quand un monde les marchandises circulent mieux que les humains, c’est qu’il faut se réveiller et s’inquiéter.

Mettez les bonnes lunettes, écoutez mieux pour voir autrement.

Le monde et cette France ne vont pas bien.

Derrière le lisse, le beau, le bien comme il faut, « on » nous surveille, contrôle, traque.

Alors, réveillons-nous, soyons curieuses et curieux, critique, changeons de lunettes, d’oreilles et de sens, voilà tout ce que raconte ces 4 mètres 39 de dessins.

“Je n’accepte plus les choses que je ne peux pas changer. Il est désormais temps que je change les choses que je ne peux pas accepter.” Angela Davis

A mon échelle et mes crayons je partagerai avec vous, le vendredi 31 janvier à partir de 19h, je continuerai le vif, venez vous faire « tirer » le portrait, sans violence, vous pourrez ainsi faire parti de ce panoramique dessiné.

Samedi 1er et dimanche 2 février, dans le cadre d’ateliers, nous inventerons ensemble une grande fresque,

une parade collective et joyeuse, utopique et poétique. 4 temps pour construire, assembler, colorier sa vision du vivre ensemble. »